Alors que j'avais encore fort à faire avant de boucler cette belle année 2009, survint une alerte orange, sans doute déclenchée par de la cortisone pas assimilée, et manifestée par un niveau de troponine un peu élevé (+0,48), des maux de tête infernaux, une faiblesse extrême et un petit séjour aux soins intensifs de cardiologie de l'EHGP, j'ai nommé l'ensemble hospitalier Georges Pompidou à Paris. Heureusement que Monsieur le Président et moi avons une amie en commun, non pas pour bénéficier d'un traitement de faveur, mais pour se dire qu'on est quand même au bon endroit, tout en ayant hâte d'en sortir. Ainsi pendant deux jours je suis resté suspendu aux sourires des infirmières, aux fils des électrodes et au cathéter alors qu'au dehors la neige pleurait en scellant cet accord bâclé sur la planète...

Heureusement qu'il y avait eu ce rêve de Samedi dernier, un présage venu de l'Ouest avec de bons esprits à mon chevet... et puis la soeurette est passée, c'était parfait.  Au final, plus de peur que de mal, rien d'irrémédiable n'a été décelé, je ressors même avant Johnny, et malgré le choc de ce qu'un sensible comme moi a dû enregistrer, de bonnes choses s'en sont dégagées et s'en dégageront...

0912tropo1IMGP4075